Bonne année 2012 !

5012012

En guise de fin du monde, on n’aura ici que la fin d’un monde, celui de unblog.fr pour Magie et ses acolytes : pour continuer à raconter leurs (palpitantes) aventures, nous changeons d’hébergeur, ayant atteint les limites d’espace disponible gratuitement sur unblog.fr.

Il nous reste tout juste assez de place pour vous souhaiter une très bonne année 2012, avec quelques photos des chevaux dans la boue, prises par Clémence en vacances. On voit que le petit groupe déborde d’activité: ils mangent, se chamaillent autour du foin, bullent et jouent (à suivre: tout un album de photos d’Egoa et Babylone en train de jouer sur le nouveau blog):

http://magiedesegougnac.wordpress.com/

Bonne année 2012 ! dans 4a-Hiver 2012 pr%C3%A9-aux-5-chevaux-300x197

Au bout du pré, à la recherche de quelques brins d’herbe

4-attentifs-300x208 dans Accueil

Devant la porte du hangar à foin…

4-culs-300x225

Là, c’est clair, ils attendent quelque chose qui doit venir de la maison…

%C3%A0-3-dans-le-foin-300x208

La tête dans la balle de foin protégée par ses palettes

Babylone-profil-300x230bisou-Egoa-Babylone-224x300Beethoven-se-gratte-300x225

Ca va, pas trop dure la vie…

 

 




Tranquilles

28122011

Tranquilles dans 3d-Automne 2011 Ha%C3%AFz%C3%A9-224x300   Ils se la coulent douce, les p’tits loups. Dans le petit pré à côté de la maison, avec l’abri à disposition mais pas utilisé du tout depuis qu’il gèle le matin mais qu’il ne pleut plus, ils mangent leur foin entre les palettes, se chamaillent un peu, bullent beaucoup. Le matin et le soir, ils m’accueillent de leur son grave quand je viens leur préparer leur petite ration d’orge avec bouts de carottes, et quelquefois, Babylone hennit de son petit hennissement aigu. La préparation avec interdiction d’approcher trop près, la distribution toujours au même endroit et dans le même ordre évitent les bagarres. Chacun attend son seau, Magie faisant un peu la police pour écarter Egoa et Beethoven. Ensuite, je ramasse les seaux, sinon, les petits jouent avec (plutôt Babylone ou Egoa) ou marchent dessus (plutôt Beethoven).

les-2-grandes-et-Babylone-233x300 dans Au fil des saisonsles-petits-300x214Baby-Egoa-300x197

 

Mais aujourd’hui, attention: travail ! Clémence est allée chercher Egoa, j’ai pris Beethoven et on leur a fait une séance de clicker training. C’est magique ! Egoa connaît le licol et la longe, mais quand il a compris que le claquement de langue signifiait l’imminence d’un petit bout de pomme, il est devenu très sage et attentif. Pour Beethoven, c’était la première fois. Tendre le poing devant lui, claquer la langue dès qu’il approche son nez, donner la récompense. Puis claquer la langue (et faire suivre la récompense) quand il touche le poing du nez, puis quand il accepte le creux de la main autour de son chanfrein, puis la muserolle du licol, puis les bras (et la lanière du licol) autour de son cou, puis de sentir le licol autour de sa tête, puis quand on parvient à attacher le licol. Et voilà, c’est fait: Beethoven a accepté le licol en 10 minutes. Attacher la longe, tendre le poing devant lui pour qu’il avance, tendre un peu la longe en même temps pour qu’il apprenne à y céder, appuyer légèrement sur le poitrail pour qu’il recule, toujours en claquant la langue dès qu’il va dans le bon sens et en faisant suivre la récompense. Ca a l’air facile, comme ça ? Mais c’est facile ! Dommage qu’on n’ait pas filmé, c’est bleuffant ! Voici la vidéo qui m’a tout appris:

clicker training

 

oeil-Bebe-300x225oeil-Baby-300x225IMG_3036-300x225




Jeux de mâles

4122011

pic0015.jpg   Egoa et Babylone passent de plus en plus de temps à jouer à se bagarrer, ce qui nous impressionne un peu, mais bon, il n’y a sans doute rien de plus normal pour des poulains. C’est régulièrement Babylone qui commence à pincer l’encolure d’Egoa, qui évite d’abord, puis finit pas répondre et c’est parti. Apparemment, ça leur plait à tous les deux: personne ne semble s’énerver. Quand Babylone trouve que ça chauffe trop, il court se rapprocher de Magie. En voici quelques extraits:

Image de prévisualisation YouTube

pic0007.jpg

Jeux de mâles dans 3d-Automne 2011 Pic_0020-300x253

Qu’il est beau !
pic0011.jpg

pic0013.jpg

Haïzé, de plus en plus collée à Magie.

Pic_00161-1024x695 dans Au fil des saisons

Egoa et Beethoven, les inséparables (sauf quand Egoa et Babylone jouent: Beethoven ne s’en mêle pas).




La meule

27112011

foin2711.jpg   Bon, les chevaux ont un grand pré en face, avec un joli couloir, de magnifiques râteliers à foin fabrication maison, mais Magie a maigri  (c’est qu’elle nourrit toujours Babylone) et Haïzé ne grossit pas, alors on va leur donner le foin à volonté. Pour ça, on a quelques grosses balles rondes, mais on ne peut pas trop les pousser jusqu’au pré en face. Alors ce matin, on a rapatrié tout le monde à côté de la maison, en tenant 3 chevaux sur 5, vu qu’on n’a toujours pas fait progresser Babylone avec le licol, et que Beethoven ne sait pas encore ce que c’est. Tout s’est bien passé, même si, comme d’habitude, quand Margot les a vus arriver dans le chemin, elle a excité un peu tout le monde à arriver au galop et à longer la haie au trot.

Un fois arrivés dans le pré, Magie et Haïzé n’ont pas tardé à voir la meule de foin, et Babylone a fait un peu le malin en retrouvant sa copine Margot. Egoa et Beethoven, inséparables, ont visité ce nouvel espace, puis tout le monde s’est branché sur la meule, heureusement protégée par 5 palettes. Avec quelques petits changements de places faisant penser aux chaises musicales: Magie pousse Haïzé , qui pousse Egoa et Beethoven, qui perdent à tous les coups s’ils ne se planquent pas derrière Babylone, et vont brouter l’herbe. Heureusement, ces deux là n’ont pas besoin du foin à volonté, au contraire !

Image de prévisualisation YouTube

Maintenant, il fait nuit, mais je suis sûre qu’ils y sont encore. Je vais compter combien de temps dure la balle, mais j’ai bien peur que ça soit très court… Ca y est, c’est fait: elle aura duré 6 jours.




Le couloir

14112011

Voilà, c’est fait: avec Cathy, on a déroulé le ruban électrique pour faire un couloir en U qui relie un bout du pré du bas à l’autre bout en faisant tout le tour du pré du haut, et on a ouvert. Comme ils étaient en train de manger du foin en bas, ils ne voyaient rien, mais quand Cathy est allée les chercher avec des carottes, Magie ne l’a plus quittée. Babylone a suivi, bien sûr, puis Haïzé s’est décidée, Egoa a suivi et Beethoven a mis du temps à les rejoindre. Il a un peu peur de Magie, et puis il y avait tellement de vent aujourd’hui, qu’ils étaient sur leurs gardes. Bon, il fait un peu bricolage, notre couloir, mais c’est surtout à cause du vent qui plie les piquets. Sans vent, c’est mieux. Reste le problème de l’électrification: soit on fait passer un fil bien isolé dans le sol, de la clôture extérieure à cette clôture intérieure, pour y amener le jus, mais ça augmente d’autant la longueur de clôture pour mon petit électrificateur, soit il me faut un deuxième électrificateur. Pour le moment, pas de jus à l’intérieur, mais il ne faut pas que ça dure: ils auront vite fait de s’en rendre compte…

Image de prévisualisation YouTube

Hier soir, Magie, Haïzé et Babylone attendaient leur orge en haut, mais pas moyen de faire venir Egoa et Beethoven. Il a fallu que je descende le leur donner. Je ne compte pas faire ça matin et soir. Heureusement, ce soir, tout le monde est monté en suivant Magie. C’est mieux ! C’est que je n’y vois pas grand-chose dans ce pré après 18:00, il fait nuit tôt, maintenant. De toutes façons, il faut bien qu’ils montent, eux aussi, ne serait-ce que pour boire: les trois poubelles d’eau sont en haut. N’oublions pas que le but premier de ce couloir est de les faire bouger…




Trois et deux font cinq

6112011

pic0060.jpg   Je m’en doutais, Magie et Babylone étant du genre exclusif, on s’est vite retrouvé avec les deux bruns d’un côté et les trois blonds de l’autre. Ce n’est pas que Haïsé recherche tellement la compagnie des deux poulains, mais comme elle est beaucoup moins agressive que Magie, et Egoa moins chiant que Babylone, Egoa suit Haïsé et Beethoven suit Egoa. D’ailleurs, ces deux là s’entendent très bien et ne se quittent plus. Petit à petit, Haïsé se rapproche de Magie, dont elle se sent sans doute plus proche que des deux petits blonds. Eux, restent ensemble et ça continue à faire trois et deux.

grandangle.jpg
Enfin, il a plu. C’est triste comme l’automne quand il pleut, et pourtant j’attendais ça depuis au moins deux semaines, pour pouvoir planter les piquets qui délimiteront le couloir autour du pré. Jusque là, la terre était en béton: même les piquets plastique ne s’enfonçaient pas. En attendant d’avoir tout installé, j’ai enfermé tout le monde en bas, près de la Hyse, pour éviter qu’ils défoncent tout le pré. Et ça y est, les piquets sont plantés. Reste à mettre le ruban. Avant la fin du mois, il faudra passer au foin…

pic0048.jpgpic0049.jpg

fentre.jpg




La mise en contact

27102011

pic0028.jpg   La situation semblant calée entre la bande des quatre et Beethoven, séparés par le fil, nous avons décidé de les mettre en contact. Pas de surprise: Magie a foncé mettre le petit nouveau au pas, avant même qu’il ait eu le temps de faire mine de s’approcher. Le pauvre s’enfuyait comme il pouvait mais répondait quand même par des ruades quand les dents de Magie étaient trop près de ses fesses. Après le film, même Babylone a fait son malin avec Beethoven, en lui prenant l’encolure à pleines dents! Quant à Haïzé et Egoa,  quand ils ont vu que ça bardait, prudents, ils sont restés au fond du pré.

Image de prévisualisation YouTube

Finalement, on jurerait que la clôture y est encore: Beethoven reste de son côté et les quatre autres restent du leur. Mais ça devrait finir par s’arranger. En attendant, ils ont tout le pré. On verra le temps que ça prendra pour qu’ils ne forment qu’un groupe…




Encore un !

25102011

beethoven1jour.jpg   Mais cette fois-ci, c’est le dernier ! Cathy a encore récupéré un poulain promis à l’abattoir, un petit comtois de 7 mois, séparé de sa mère et de son groupe le matin même pour le transport. Il rejoint la petite troupe des quatre qui, on l’aura remarqué, s’entend de mieux en mieux. On a filmé son arrivée, en liberté entre le camion où il a voyagé non attaché, et le pré. Il ne se laisse pas toucher, ne vient même pas flairer la main: ce poulain n’a jamais été manipulé. Par contre, il se laisse approcher, puis s’en va sans agressivité quand on s’approche trop: il n’a pas appris à avoir peur non plus. Il s’appelle Beethoven, il est déjà bien costaud…

Image de prévisualisation YouTube

C’est un « sauvetage » si on veut, parce que l’éleveur fait de l’élevage pour la boucherie, ou pour qui veut bien acheter ses chevaux. Certes, il aime peut-être autant vendre ses poulains à de « gentils sauveteurs », mais il continuera à faire son élevage… Il me semble, à moi qui ne suis pas végétarienne, que manger des chevaux qui ont eu une belle vie de liberté dans les Pyrénées et qui ont un jour été embarqués pour l’abattoir est moins horrible que de faire venir des chevaux de Pologne en camions qui ne font pas de haltes, sans boire ni manger, plusieurs mourant pendant le transport. Il me semble aussi que c’est moins horrible que d’élever des poulets en batterie, qui s’étouffent sous leur propre poids tellement on pousse leur croissance, ou que d’élever n’importe quel autre animal dans tous ces élevages intensifs, que ce soient des porcs, des vaches, des lapins ou des canards. Il n’y a pas que les chevaux qui soient sensibles à la souffrance.

chevaux.jpg

porcs.jpgvaches.jpg




Changement de parcelle

24102011

Il n’y a vraiment plus rien à manger dans la parcelle qu’on leur avait donnée ; il était temps de les faire passer dans l’autre, même si je complémentais avec du foin. Ils ont été vermifugés avec un produit à base de plantes, parce que j’en ai marre des produits chimiques qui détruisent les bousiers et autres insectes, puis on a installé les piquets et le ruban qui manquaient et on a ouvert. Ils sont ravis ! Prochaine étape: encore des piquets et du ruban pour leur faire un couloir entourant toute la parcelle qu’ils viennent de quitter, pour accéder au coin où je laisserai les poubelles d’eau. C’est que j’en avais marre aussi de les remplir à coups de bidons de 20 litres, et que j’ai acheté un tuyau qui va de la maison jusqu’à ce coin, le plus proche. Ouvrir le couloir me permettra d’amener l’eau toujours à cet endroit, et les obligera à monter jusque là pour boire: c’est le début du « paddock paradise » !

Image de prévisualisation YouTube




Ils sont là !

7102011

pic0037.jpg   Ca y est, Haïzé et Egoa sont enfin arrivés et on les a installés dans le pré, en les séparant de Magie et Babylone par une clôture, pour voir comment ça se passe avant de les laisser se rejoindre. Au début, tout allait bien, mais au bout d’une heure et demi, alors que j’allais vérifier que tout allait toujours bien avant de partir bosser, Babylone est passé sous le fil pour rejoindre les autres, et Magie qui s’affolait derrière la clôture ! Pour éviter qu’elle ne casse tout, j’ai ouvert et je l’ai appelée pour qu’elle passe aussi. Résultat, elle a foncé vers les trois et a chargé Haïsé et Egoa. J’ai récupéré le licol d’Haïzé et je l’ai attrapée et conduite, suivie par Egoa, dans la partie basse du pré. J’ai chassé Babylone quand il s’est approché, mais je n’avais pas encore refermé la clôture qu’il était déjà repassé en dessous plus loin. Et merde ! Débrouillez-vous ! Je ne suis pas allée bosser, je suis restée sur place pour surveiller et tenter de calmer le jeu: je tenais Magie par le toupet et le masque pour l’empêcher de charger chaque fois que Babylone approchait les autres. Elle est mignonne, quand même, parce qu’elle aurait pu sans effort se libérer, mais elle attendait que je la lâche. Par contre, quand je la lâchais, elle recommençait à charger les autres…

Image de prévisualisation YouTube

Finalement, Babylone voulait dominer Egoa, lui mettant le menton sur l’encolure et le poussant, et Egoa fuyait, jusqu’à ce qu’il en ait marre et lui tape le poitrail. Ca l’a calmé, le pitchou. Il est allé rejoindre Maman et il a moins persécuté Egoa. Quant à Haïzé , elle le chargeait quand il l’approchait, mais elle avait intérêt à se méfier de Magie, qui avait vite fait de foncer oreilles plaquées et dents en avant. J’ai filmé un peu, en attendant que ça se calme, et effectivement, progressivement, ça s’est calmé. Il y a bien encore quelques charges, Babylone continuant à chercher le contact alors que personne n’est d’accord: ni sa mère, qui s’est bien calmée quand même, ni les deux autres, qui ont du coup tendance à rester collés. Mais plus ça va, plus on les voit brouter à proximité, Haïzé et Egoa ensemble, Magie et Babylone pas loin.

pic0032.jpg pic0035.jpg

 







Club de Plongée de Grandson |
Le 2 Site Officiel Sur De T... |
apprendrelescartes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le scrap de mag
| RUSTY presente DJ et DRAGON...
| HIPPODROME DE L'ATLANTIQUE