Zinco draguerait-il Magie ?

19122010

magieditnon.jpg

En ce moment, Zinco fait courir Magie l’après-midi. Il la pousse, la mord, fait mine de la monter, et elle, mon petit cheval à bascule, elle lève son cul. Voilà deux bouts de films: d’abord la cavalcade:

Image de prévisualisation YouTube

puis les avances de Zinco:

Image de prévisualisation YouTube

N’empêche qu’ils s’entendent bien et ne se séparent jamais, surtout pas pour la sieste:

repos.jpgrveil.jpg




Lou tente la cordelette

4122010

Après beaucoup de réticences vis à vis des méthodes « éthologiques », Lou a fini par tenter la monte en licol. A cru, c’est plus simple, plus rapide aussi: pas besoin de brosser ni de mettre la selle, on enfile le licol et on est prêts. Et après quelques essais, forcément déroutants, puisqu’il faut inverser sa logique et ses aides par rapport à la méthode classique, voilà qu’elle a décidé de tenter la cordelette. Et voici ce que ça donne: Magie, montée pour la première fois en cordelette, avec le licol pour assurer:
Image de prévisualisation YouTube

Pour une première fois, je suis épatée. C’est incroyable la facilité avec laquelle les ordres acquis au moyen du licol sont compris au travers de la cordelette. Il faut dire que les aides que sont l’assiette et les jambes ne changent pas. Et Lou, elle s’en sort super bien ! Je suis vraiment fière de « mes filles ».




Premier parage « hygiénique »

7112010

Ca y est, je l’ai fait, et je suis trop fière de moi ! Depuis plus d’un mois que j’ai fait le stage chez Pierre et Carol Enoff, je n’avais pas encore osé parer les pieds de Magie. Au début, normal, je n’avais pas la pince. Ensuite, je me disais qu’il me fallait absolument quelqu’un pour lui tenir les pieds et je rechignais à demander : il n’y a qu’à moi que ça plaît ici, ce genre d’activités. Finalement, je me suis lancée.

Me rappelant avoir déjà posé un postérieur de Magie sur un petit tabouret quand je voulais lui retirer un fer à moitié défait, ce qu’elle avait accepté avec beaucoup de patience, j’ai refait la même chose pour lui tailler les ongles : le pied posé sur le tabouret, et moi derrière avec la pince. Pour les postérieurs, ça s’est passé nickel, mais elle n’a pas voulu poser ses antérieurs sur le tabouret, alors je les lui ai pris entre les cuisses, comme les maréchaux. Et j’ai appliqué ce que Pierre nous avait appris et qu’on avait déjà testé sur Italie et Couette, sauf que Magie, avec moi, elle est beaucoup plus patiente que ces deux là, qui reprenaient sans arrêt leurs pieds. Et le résultat est encore mieux que ce à quoi je m’attendais, vu que je m’étais faite à l’idée que les premières fois, ce ne serait sûrement pas terrible. Eh bien pas du tout, c’est vraiment pas mal ! A part que je n’ai utilisé que la pince coupante et la râpe, ni fraise ni rénette, ce sera pour la prochaine fois. Et voici les morceaux d’ongles découpés à 45°:
onglesmagie.jpg
Maintenant, je vais montrer ça au maréchal qui va venir referrer Zinco, et je vais voir ce qu’il m’en dit avant de tenter de le convaincre de parer comme ça les chevaux qui doivent rester pieds nus, et pourquoi pas, de faire un petit stage à Porta… Finalement, Zinco a été déferré aussi, avec un parage de pré pour l’hiver, mais le maréchal ne semble pas tenté par le parage pieds nus, et moi je n’ai pas osé avoir l’air de ramener ma science (toute neuve). Tant pis. En attendant, voilà deux chevaux morts :

morts.jpg

et ressucités :

ressucits.jpg




La vie est belle

7102010

Hier, plutôt que de faire travailler Magie et Zinco, j’ai pris le caméscope et je les ai fait courir un peu (ça ne se voit pas, mais on le devine : je les excite de la voix et du stick, sinon, ils ne bougeraient pas !). Du coup, ils se sont bien défoulés, Magie un peu longue à démarrer mais finissant en mode cheval à bascule. C’est le petit qui a dû être surpris !

Image de prévisualisation YouTube

 







Club de Plongée de Grandson |
Le 2 Site Officiel Sur De T... |
apprendrelescartes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le scrap de mag
| RUSTY presente DJ et DRAGON...
| HIPPODROME DE L'ATLANTIQUE