Les débuts

22012009

Même si ça doit lui sembler des vacances par rapport aux entrainements et aux courses, Magie doit continuer son métier de cheval. Au début, je ne me suis pas méfiée et je l’ai montée seule en balade. Lou aussi l’a montée dans la prairie en face. Mais elle nous a montré que c’était un peu ambitieux. Quand elle avait peur, elle se cabrait et elle s’est même enfuie une fois après un petit rodéo qui l’a débarrassée de Lou, et on a dû lui courir après pour la récupérer. C’est là que je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas trop intérêt à tomber, seul en balade.

Alors on s’est un peu plus méfiées et on l’a montée dans un rond de longe au bout du pré. Là, elle était tranquille. D’autant que j’ai commencé par la faire bouger en liberté, en m’inspirant de l’équitation “éthologique” qui n’est rien d’autre qu’une façon efficace de rappeler au cheval que nous sommes celui qui domine. Efficace parce qu’elle s’inspire de la façon dont les chevaux se le disent entre eux, ce qui évite de s’énerver et de tomber dans le piège de méthodes plus  violentes, qui n’arrangent rien, mais brisent la relation de confiance qu’on aimerait tant établir.
J’ai donc lu des articles, des bouquins sur cette méthode, et je l’ai fait bouger à toutes les allures dans le rond, la faisant changer de sens, la faisant revenir vers moi. Mais je ne l’ai pas fait sans lui parler, avec le seul langage du corps, parce que je ne sais pas me taire avec elle, et puis elle connaissait déjà les ordres pour changer d’allure, alors, pourquoi se priver d’un langage connu ?

Dans le rond, elle est devenue tellement tranquille qu’elle a pu offrir un baptême d’équitation à Farah (et d’autres):

farahsurmagie1.jpg

Avec Lou, elle apprenait les choses difficiles pour elle: ne pas tirer (surtout pour repasser au pas à partir du trot), galoper,

loumagie2.jpg

et sauter:

310407012.jpg

A chaque fois qu’elle faisait quelque chose de bien, Lou lui a donné l’habitude (qu’elle a gardée) de revenir vers moi pour une petite pause. A la fin de la séance, le câlin:

calin.jpg

Puis on a trouvé que le rond de longe, c’était vraiment petit, et dans un pré, ça se transformait vite en bouillasse impratiquable, ce qui n’était pas l’idéal pour faire des progrès. Alors Magie est partie en demi-pension au club de Nailloux. J’ai juste la photo de la plaque qu’on a mis sur sa porte, quand le club a proposé à tous les cavaliers de faire une plaque pour chaque cheval.

plaquemagie.jpg

C’était une très bonne idée: tous les chevaux ont eu de belles plaques, et dans tous les styles.

Mais au club, presque personne ne voulait la monter, à part Lou et moi, bien sûr, sans doute parce qu’elle était trop peureuse (et imprévisible), ce qui faisait peur, et aussi parce que le galop, ce n’est toujours pas son point fort, et un cheval qui a du mal à galoper, ce n’est pas très amusant à monter…

Il n’empêche qu’elle y a fait (et Lou et moi aussi) beaucoup de progrès, et quand mon compte en banque m’a fait comprendre qu’il valait mieux s’arrêter là, on l’a récupérée à la maison… et Magie a recommencé à se la couler douce (à part quelques balades).







Club de Plongée de Grandson |
Le 2 Site Officiel Sur De T... |
apprendrelescartes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le scrap de mag
| RUSTY presente DJ et DRAGON...
| HIPPODROME DE L'ATLANTIQUE