Promenades en main

15032010

Elle est de plus en plus mignonne, ma petite Magie ! Comme il fait beau, on travaille soit dans la carrière (en longe puis en liberté), soit en extérieur. Comme Magie ne cesse de perdre son fer droit dans la boue du pré qui est en train de sécher (elle est déferrée derrière, mais devant, elle n’aime pas être pieds nus), je ne peux pas souvent la monter. La dernière fois, comme j’étais décidée à la monter avant de voir qu’elle l’avait encore perdu, on a un peu travaillé monté, mais au pas. Elle ne m’a fait qu’un démarrage et encore, sans coup de cul. Je crois que l’arrêt d’urgence, réponse systématique à ses démarrages, est vraiment dissuasif, et que c’est pour ça qu’elle n’en fait pas plus d’un à chaque séance. C’est là que je me suis aperçue que j’avais oublié de mettre la bombe, hum, hum, ça, c’est parce que je la fais d’abord travailler au sol, la bombe posée dans un coin, sur un piquet, et après, j’oublie… Aujourd’hui, on a refait une balade à pied, sur de petits chemins à flanc de colline. Ca lui fait du bien de se faire un peu peur à croiser des VTT ou à flairer les animaux sauvages. Elle commence à s’habituer, elle n’est pas aussi seule que si j’étais sur son dos, ce que j’essaierai bientôt quand même, en commençant par le même circuit. Au bout du chemin, je lui ai fait monter et descendre le talus, puis remonter à reculons, et sur le chemin, de temps en temps, on trotte un peu (jusqu’à ce que je fatigue). Ensuite, pour rentrer, on a une grosse côte dans un pré de fauche, et elle n’a pas le droit de trotter (moi, je ne monte pas la côte en courant…). En arrivant, on passe voir Princesse dans son pré, ce qui oblige encore à monter un talus, puis à le redescendre à reculons et en tournant, s’il vous plaît. Elle est trop forte ma petite Magie, elle a commencé par se mettre le cul dans l’arbre, puis elle a compris le truc et maintenant, elle tourne quand je lui dis et ça passe sans problème !

Sinon, dans son pré, il y a une nouvelle venue, immense. Ca valse pas mal, finalement, dans ces prés. Dans le pré à côté aussi, il y a eu du changement: Cléo est morte, euthanasiée suite à une grosse fracture, et du coup, Colette a retiré Mimine et Sabah (finies les promenades avec Colette et Mimine, mais bon, je comprends, c’était très dur). Aurore est restée avec Haïsé, et maintenant, avec elles aussi, il y a une nouvelle. Et normalement, si je trouve un cheval pour mettre avec elle, Magie aussi partira à la fin du mois, pour rentrer à la maison, je ne sais pas encore comment…

magie.jpg




Du changement dans le pré

10032010

Il y a eu du changement dans le pré de Magie : Princesse, Nala et Nova (les deux dominantes et le petit poisson pilote) ont été remplacées par trois mâles, Gavroche et Mayerling, inséparables, et Kieto. Je ne suis pas sûre que Princesse apprécie : Nala et Nova s’entendent très bien entre elles mais avec Princesse, ça ne passe pas du tout. Elle doit se sentir bien seule… D’ailleurs, elle ne voulait pas y aller et elle s’est échappé en se cabrant quand elle a vu Nala « l’accueillir » dans son nouveau pré. Dans le pré de Magie au contraire, tout s’est passé très tranquillement : Gavroche et Mayer ont un peu fait les fous en découvrant leur nouveau pré, mais Kieto, Haïsé et Magie ont gardé la tête dans le foin. Finalement, Haïsé, dominée par tous les autres, est passée dans le pré voisin en espérant qu’elle y soit mieux. Magie reste donc seule avec ses trois nouveaux copains et pour le moment, ça se passe bien.

les copains
Album : les copains

6 images
Voir l'album

 




Première promenade en licol !

7022010

Depuis que Magie est à la ferme des Cabanes, je l’ai fait travailler dans le rond de longe, qui est grand mais où les pieds s’enfoncent beaucoup dans le sable, et une fois dans la petite carrière en herbe, mais en ce moment, elle est trop glissante. Cet après-midi, pour la première fois, nous sommes parties en promenade, avec Colette et Mimine, une trotteuse de 19 ans, nettement plus calme que Magie. Et nous sommes parties en licol ! J’ai un peu hésité et je me suis dit que je ne devrais pas avoir plus de mal qu’avec le filet, puisque son problème, c’est sa peur et que quand elle a peur, filet ou pas, d’un coup elle fait demi-tour et veut s’enfuir. Effectivement, elle me l’a fait, parce qu’elle a été surprise par des promeneurs, mais l’arrêt d’urgence fonctionne très bien et une fois revenue face au danger, elle a compris que ces promeneurs étaient en fait bien inoffensifs. On a suivi un petit sentier en pente et glissant, elle a trempé le bout des sabots des antérieurs dans l’Ariège (parce que je suis descendue et que j’y suis allée jusqu’à mi-bottes), on a fait un petit galop sympa sur un chemin herbeux, on a croisé d’autres promeneurs, Princesse et sa cavalière et même des enfants qui donnaient des coups de pieds dans un ballon. Tout ça a un peu accéléré le transit intestinal de Magie, qui marchait un peu au pas de course, mais tout s’est finalement bien passé et on est rentrées pile pour la distribution de foin. Bien qu’un peu stressée, Magie n’a pas oublié les ordres qu’elle connaît bien maintenant : les flexions, le désengagement des hanches, la cession à la jambe (très efficace pour éloigner les genoux des troncs d’arbres), l’arrêt à la voix et l’assiette. Par contre, pour l’empêcher de brouter, le licol, c’est moyennement efficace… Qu’importe, cette grande première est une belle réussite ! On repart dès que possible, je n’oublie pas le conseil d’Alain (pour soigner un cheval qui a peur : extérieur, extérieur, extérieur), et si on est seules, on partira à pieds toutes les deux,  l’une à côté de l’autre.




La ferme des Cabanes

31012010

Et voilà, Magie a changé de crèmerie. Elle quitte la douceur et l’exiguïté du box pour la rudesse et l’espace d’une prairie. Comme elle n’a pas fait beaucoup de poil d’hiver au box, on lui a acheté une couverture. Elle a fait connaissance avec trois nouvelles compagnes, elle en a déjà des traces sur l’encolure : deux petites tonsures bien nettes de morsures. Il faut bien que chacune connaisse sa place dans ce petit groupe qui s’est encore agrandi le lendemain. Elles sont maintenant cinq, rien que des filles : la chef, c’est Nala, avec son petit habitant dans le bidon. Elle a très vite expliqué sa position à Magie en la chassant vertement. Puis il y a Nova, son « poisson pilote », les deux toujours ensemble, la deuxième se conduisant comme le petit soldat de la première. Enfin il y a la pauvre troisième, Aïsé, complètement dominée mais cherchant quand même à coller les deux autres. Et maintenant, il y a Magie et Princesse, la dernière arrivée, une chef aussi, que Magie a collée dès son arrivée : enfin quelqu’un qui l’acceptait à côté d’elle ! Magie est trop grégaire pour se sentir bien dans un groupe qui la rejette ; elle va probablement devenir le poisson pilote de Princesse. Autour de la pension pour chevaux, c’est l’animation d’une ferme pédagogique, avec un âne et un poney, Bruyère, la petite vache rousse et poilue des highlands, Sumo, le cochon noir, des chèvres, des moutons, des poules et des coqs, une oie, des chiens, des chats, des lapins et des cochons d’Inde.

vache.jpgsumo.jpg

Voilà qui va faire le plus grand bien à Magie : de l’animation, des bruits et des choses étranges auxquelles il va falloir s’habituer. A son arrivée dans le pré, elle a surtout flashé sur la vache, qui la captivait et devant qui elle s’est mise à frimer et à souffler, en oubliant presque complètement qu’il y avait trois juments dans son pré. On a fait un petit film de la belle en pleine frime face à la vache :

Image de prévisualisation YouTube




On déménage

20012010

Ben voilà, ça ne pouvait plus durer, Magie doit quitter le club. Comme je m’en suis rendue compte la dernière fois que Lou, Clémence et moi l’avons montée en filet, elle ne supporte plus le mors. Je croyais qu’elle pourrait s’adapter, d’un côté à moi avec la méthode La Cense, d’un autre côté aux autres cavaliers avec la méthode classique. Mais c’était sans doute surestimer ses capacités, ou sous-estimer son caractère bien trempé. Au début, il ne devait pas y avoir trop d’incompatibilité entre les deux méthodes, tant que je restais au sol, mais à partir du moment où je l’ai montée en licol, elle n’a plus supporté le filet avec le mors, fut-il recouvert de caoutchouc. Elle ne peut donc pas rester au club, où la pension serait bien trop chère pour mon compte. Je ne sais pas encore où elle va aller, car je n’ai pas un cheval sous la main à mettre avec elle dans le pré. Je vais voir si je trouve une place dans une pension, en attendant. Comme ça je pourrai continuer à travailler dans une carrière, parce que le cheval à la maison en hiver, avec des chemins pleins de boue tout autour, il se la coule douce. Elle va peut-être découvrir un nouvel endroit, du coup. J’aime bien qu’elle me rencontre dans beaucoup d’endroits différents, ça lui permet de me connaître moi, et pas seulement moi dans un endroit particulier. Mais pour cette histoire de mors, il va me falloir choisir : ou bien je « fabrique » un cheval que je serai seule à pouvoir monter, ou bien je lui fais faire un retour vers le mors en douceur, pour qu’elle reste (qu’elle devienne ?) un cheval accessible à d’autres.




Bonne année 2010 !

6012010

En retard sur mes prévisions les plus optimistes, on travaille encore le début du 4ème DVD de la méthode La Cense. J’ajouterai des bouts de films dès qu’il fera assez beau (et sans vent) pour filmer dehors. Je ne monte plus Magie qu’en licol et même à une seule rêne quand nous sommes seules dans le manège et que je ne risque pas de déranger d’autres cavaliers. Elle répond de mieux en mieux aux trois effets de rênes, à la jambe et même à l’assiette, en tous cas pour l’arrêt, même à partir du trot. Elle recule très bien, mais prend un peu la demande de soft feel pour une demande de ralentissement, probablement parce qu’elle est aussi montée par d’autres en filet et selon la méthode classique. D’ailleurs,  on est allées la monter avec Lou et Clémence, et comme le filet est quand même plus rassurant quand on n’a pas l’habitude du licol, Lou, puis Clémence l’ont montée en filet. Et comme elle ne faisait que se défendre, je l’ai montée aussi, pour voir. Et là, j’ai compris que les cavaliers du club devaient en baver quand même, parce qu’elle est désespérante ! Elle ne cesse de se défendre contre le mors : soit elle lève la tête très haut , soit elle arrache sans arrêt les rênes, et en plus, elle est au moins aussi réactive à tout qu’en licol, ce qui n’est pas rassurant quand on ne trouve pas le contact avec la bouche du cheval et qu’on ne peut même pas lui demander une flexion comme avec le licol. Je vais donc poursuivre en licol pour bien progresser, et je ne remettrai le filet qu’en appliquant la méthode, en espérant y trouver des conseils pour éviter ou venir à bout de ces défenses. En tous cas, contrairement à moi qui ne veux jamais la faire beaucoup travailler pour ne pas l’embêter, au club, ils la longent avec des élastiques, et même si je n’aime pas ça, je dois reconnaître qu’elle s’est sacrément musclée, de l’encolure et des fesses, et qu’elle est de plus en plus belle !

Magie en « liberté » dans le manège :

Image de prévisualisation YouTube

Un petit bisou à Flash, désormais voisin de box
bisou.jpg

Ce n’est pas habituel, il y a beaucoup de neige sur Toulouse en ce moment. Dès que j’ai pu, je suis allée voir Magie, pour lui offrir une petite roulade dans la neige, puis un temps de liberté dans la carrière enneigée :

Image de prévisualisation YouTube







Club de Plongée de Grandson |
Le 2 Site Officiel Sur De T... |
apprendrelescartes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le scrap de mag
| RUSTY presente DJ et DRAGON...
| HIPPODROME DE L'ATLANTIQUE